La susceptibilité

Je prends tout de plein fouet, il se peut que je sur interprète certaines paroles et certains actes.


La susceptibilité est l’une des principales caractéristiques de l’hypersensible. Ce n’est pas un mauvais caractère ou un défaut à proprement parlé, mais plutôt une certaine confusion entre l’intensité de ce qu’il perçoit et l’intention de celui ou celle qui l’aurait blessé.

La taquinerie par exemple, peut toucher et vexer profondément l’hypersensible qui va interpréter ce style d’humour par la volonté d’autrui à l’humilier.
À force de se méprendre sur l’intention d’autrui, la personne hypersensible peut souffrir d’une grande fatigue nerveuse.

La projection positive

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

Le monde des Bisounours, ça vous parle ?

La projection positive, ou l’art d’accorder des qualités à un tiers en occultant ses défauts et ses défaillances.
On qualifie souvent les personnes hypersensibles comme des personnes naïves. Cette projection positive les expose d’ailleurs souvent à la déception, voire à la trahison
La projection positive, c’est aussi selon moi, une occasion rêvée pour les personnes malveillantes de tirer profit de cette vulnérabilité.

La victimisation

Je suis pas venue là pour souffrir, ok ?

Certaines personnes hypersensibles peuvent être amenées à dégainer la pancarte « hypersensible » évitant ainsi le conflit, la critique mais surtout la remise en question.
C’est un système de défense comme un autre. Et bien que le statut de victime se doit d’être reconnu dans la première phase de reconstruction par exemple, se revendiquer constamment comme hypersensible ne doit pas être un prétexte manipulatoire pour se dédouaner.

L’hyper empathie

Si tu souffres, je souffre avec toi …

L’empathie est dite « normale » dans la psychologie humaine. S’ il en manque, ou a contrario, s’il y en a trop, on peut parler de dysfonctionnement.
L’hyper empathie c’est un peu comme être une éponge émotionnelle. C’est le fait de ressentir l’autre dans son entièreté jusqu’à la douleur physique parfois…
Il n’y a pas ce filtre protecteur et la personne hypersensible absorbe la totalité des émotions de l’autre. Elle peut donc se laisser complètement vampiriser en donnant de sa personne sans compter.

Le burnout

Tout m’épuise, un rien m’épuise !

Être vidées, lessivées, crevées, raides, lassées, KO… Il ne manque pas de qualificatifs pour décrire cet état de non retour.
Les personnes hypersensibles, de par l’intensité de leur perception sensorielle, et de leur engagement relationnel, s’oublient et ne s’écoutent pas jusqu’à l’épuisement physique et nerveux… c’est le burnout !

La dépendance affective

Aimez-moi à tout prix !

C’est un sujet si vaste…

Ne sachant pas aimer à moitié, les personnes hypersensibles acceptent d’être « mal aimées ». Elles peuvent être dépendantes affectivement attendant désespérément de l’autre son affection, son amour, son attention. Vu qu’elles donnent abondamment d’elles-mêmes, il va de soi pour elles de recevoir cette même intensité. Elles acceptent parfois donc l’inacceptable dans un espoir certain de réciprocité.
C’est une aubaine pour les personnes malveillantes qui trouveront dans cette faille d’estime de soi de quoi flatter leur égo.

La méthode R.O.C


Je vous ai parlé de quelques caractéristiques sur l’hypersensibilité. Bien sûr ceux que j’ai décrit sont souvent ceux qui poussent une personne à se questionner sur qui elle est. L’hypersensibilité est beaucoup plus complexe, beaucoup plus vaste, mais en général ces 6 spécificités nous interpellent.

Alors que faire ?

Se ghettoïser dans une grande maison tous ensemble, entre hypersensibles en faisant en sorte de veiller les uns sur les autres. Sectaire ? Un peu quand même !
Ou bien encore ne jamais se confronter au monde tel qu’il est, dans sa complexité et sa diversité, ou encore marcher sur des œufs constamment pour éviter de souffrir ou de faire souffrir parce que finalement ça fait trop mal !

STOP ! TEMPS MORT ! JE VOUS DEMANDE VOTRE ATTENTION ! FAITES LE CHOIX DE LA COMBATIVITÉ !
Parce-qu’être hypersensible c’est génial !

Et même si parfois il faut pouvoir en gérer certains aspects.
La méthode ROC c’est une astuce d’urgence que j’ai inventée et que je vous propose d’utiliser pour pouvoir prendre du recul dans certaines situations ou du moins essayer :
R ➡ Respirez : inspirez et expirez lorsque le monde vous bousculera, on réfléchit mieux quand on est oxygéné.
O ➡Objective vous serez devant les actes d’autrui en rationnalisant et replaçant les choses et les faits à leur juste place
C ➡ Charge émotionnelle : prenez le message (critique ou compliment) en ôtant la charge émotionnelle pour apprendre à ne rien prendre personnellement.

Ce ROC c’est une carapace, ce n’est ni un déni, ni une fatalité. Bien sûr ceci est une méthode d’urgence vous permettant de ne plus vous laisser envahir.

Enfin, c’est dans l’acceptation de cette formidable spécificité qu’Allah vous a offert, que vous resplendirez par votre humanité débordante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s